Victor Ledoux Naturopathe - 92 rue Faidherbe 59110 La Madeleine - 16 Avenue du Président Wilson, 62100 Calais - 07.69.71.29.89

Comment retrouver son énergie en hiver... selon la médecine traditionnelle chinoise

les reins

Selon le calendrier chinois et la médecine traditionnelle chinoise, nous sommes déjà en hiver. À la différence du calendrier occidental, le calendrier chinois commence son hiver dès le 7-8 novembre. La médecine traditionnelle chinoise puise son savoir dans la nature et s’inspire des rythmes naturels pour optimiser le fonctionnement de l’organisme. Par exemple, le cycle de la lune, la gestion de la sève des végétaux au fil des saisons, l’exposition au soleil plus courte en hiver…seront des indicateurs importants pour notre corps répondant aux mêmes lois naturelles.

Quelles solutions sont préconisées durant cette phase hivernale pour retrouver son énergie et la déployer tout au long de l’année ?

Les principes de la médecine chinoise

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) associe à chaque organe un ensemble de paramètres qui lui sont propres. Parmi eux on y retrouve les fonctionnements classiques des organes dont la médecine occidentale parle mais également beaucoup d’autres informations complémentaires. À chaque organe est associé un ensemble de fonctions mais aussi une couleur, une saveur, une nature… et une saison. C’est ainsi que, depuis début novembre, le calendrier chinois considère que nous sommes en hiver, période durant laquelle l’organe rein est en prédominance.



Les fonctions du rein

Initialement expliquée dans des termes ancestraux chinois, mais ré-adapté au langage actuel, une partie du rôle des reins dans la MTC (tout comme la médecine occidentale) sont les suivants :

  • La filtration des liquides de l’organisme
  • Le maintien de l’équilibre hydrique et des nutriments
  • La gouvernance des différentes phases de développement de l’Homme (Naissance, croissance, puberté, la reproduction…) à travers la gestion des hormones et de certaines enzymes et vitamines.

 A la différence de la médecine occidentale, la MTC confère aussi au rein d’autres propriétés comme:

  • La gouvernance de la force vitale, force essentielle au bon développement de l’homme et citée dans la plupart des médecines naturelles connues dans le monde (naturopathie, homéopathie, médecine chinoise, médecine ayurvédique…)
  • La gestion de la diffusion de l’énergie (le Qi) dans l’organisme
  • La gestion de la partie basse des organes du corps (colon, vessie…)
  • La régulation de l’audition 
  • Mais aussi la gestion de la force, de la volonté et de la persévérance.

 

Comment entretenir son rein en hiver ?

Pour la médecine traditionnelle chinoise, la santé peut en partie s’expliquer par un équilibre permanent entre le yin et le yang. A certains moments le corps doit être plus Yin c’est-à-dire vers l’intériorisation, vers l’introspection, vers la régénération. A d’autres moments le corps s’oriente plus vers le Yang c’est-à-dire l’action le mouvement la réalisation… Ces mouvements yin et yang se font de manière continue aussi bien durant une journée (Yang en journée où le corps est en action et Yin la nuit ou le corps récupère) mais aussi plus à certaines périodes de l’année. Ainsi l’été est la période propice au yang alors que l’hiver est la période adéquate au Yin.

Tout comme les végétaux (sève concentrée dans les racines) et les animaux (qui ont fait leur réserve pour l’hiver, qui hibernent…), l’homme doit lui aussi récupérer de l’énergie durant cette saison et entretenir son organisme. L’hiver est la phase où l’Homme doit plus se mettre au repos pour concentrer son énergie dans les reins, organe le plus Yin du corps. Tout comme l’intensité lumineuse est moins importante en hiver, l’Homme doit économiser son énergie en hiver en faisant des journées plus courtes et des nuits plus longues pour une meilleure récupération durant cette saison.

Le rein est associé à l’alimentation salée. Différentes techniques sont utilisées en MTC, le Qi gong, l’acupuncture, le tui na… mais aussi la diététique. Au niveau de l’alimentation, en médecine chinoise, c’est durant la phase hivernale qu’il est préférable de consommer un peu plus d’aliments naturellement salés puisqu’ils ont une action positive sur les reins. Les aliments provenant de la mer sont donc vivement recommandés durant cette saison.
Attention à ne pas confondre avec l’alimentation (ultra) transformée ou du sel blanc raffiné est rajouté dans la plupart de ces plats. Ces aliments sont mauvais pour la santé et le sont encore plus pour le rein puisque ce sel a été volontairement transformé par l’homme ce qui dénature la qualité de cet aliment.

Retrouver de la chaleur dans notre corps et dans nos assiettes
Une fois de plus, il faut trouver un équilibre harmonieux entre chaleur et fraîcheur. La saison hivernale étant naturellement fraîche et froide, il est nécessaire de rééquilibrer cette harmonie en apportant de la chaleur dans notre corps. Prioriser une température harmonieuse dans votre habitation et une alimentation cuite et chaude (cuisson vapeur, wok, basse température…)  plutôt qu’une alimentation froide et non cuite (de type crudité).



Et si la problématique venait d’ailleurs ?

En médecine chinoise, le rein est considéré comme le pilier de la santé. C’est le bâti de l’organisme. Sans un rein solide, le reste de l’organisme peut être disharmonieux et engendrer différents troubles de santé. Cependant, l’origine du déséquilibre provient peut-être d’un autre organe, qui sera nécessaire à son tour de rééquilibrer. Si vous souhaitez trouver, l’origine de votre déséquilibre, il est recommandé d’être suivi par un thérapeute en médecine naturelle. Homéopathie, médecine chinoise, naturopathie, chacun d’entre eux auront des clés pour vous accompagner dans le retour vers la santé.

 

Rédacteur:

Victor Ledoux
acupuncture Lille

Vous avez aimé cet article? Alors, partagez...

Laisser un commentaire

Résoudre : *
12 + 25 =


Fermer le menu