Victor Ledoux Naturopathe - 92 rue Faidherbe 59110 La Madeleine - 07.69.71.29.89

NATUROPATHIE: le vrai du faux

naturopathie


Vous est-il déjà arrivé d’avoir une discussion animée entre proches sur la manière de vous soigner ou de soigner votre famille ?
Vous est-il déjà arrivé d’échanger sur les médecines dites « naturelles » et d’avoir des avis très variés sur le sujet ?
Si c’est le cas, le sujet de la naturopathie a certainement été abordé…
Chacun y va de son avis sur ce qu’est la naturopathie, sur la manière dont elle fonctionne, sur ce qu’elle peut résoudre, sur son réel intérêt et sur ses effets…

Si c’est le cas, cet article est pour vous. Il a pour objectif de vous éclairer sur ce qu’est réellement la naturopathie, d’avoir une vision claire et précise de son fonctionnement et ainsi se faire sa propre opinion sur le sujet.

Mais qu’est donc la naturopathie ?

L’O.M.S (Organisation Mondiale de la Santé) classe la naturopathie comme étant la 3e médecine traditionnelle mondiale. Elle peut être définie comme un ensemble de méthodes de soins visant à entretenir ou rétablir la santé en éliminant les causes profondes des maladies, par des moyens naturels pour stimuler la force vitale.
La force vitale est en quelque sorte le potentiel de vie qui permet de plus ou moins facilement résister aux différents évènements de la vie. La force vitale est variable d’une personne à l’autre (en lien avec le patrimoine familial, les expériences vécues durant la vie…). Différentes appellations de cette énergie sont évoquées à travers le monde : le Chi chinois, le Prana Indien, le Ki japonais…

Lors d’une consultation, le naturopathe prend en charge l’individu dans sa globalité (physique, métabolique, énergétique, sociale, émotionnelle, mentale…) pour appréhender au mieux sa manière de fonctionner et rechercher d’éventuels dysfonctionnements. La naturopathie considère que le motif de consultation et les symptômes sont, certes, importants, mais insuffisants pour ramener l’individu à l’état de santé physiologique. Ce n’est donc pas un symptôme précis qui dirige la consultation.

Le symptôme est la manifestation physique d’un problème sous-jacent. Un même symptôme peut provenir de diverses causes. Le naturopathe recherchera la cause pour résoudre le problème. En supprimant la cause, voire l’origine du problème, et en stimulant la force vitale de l’individu, l’organisme aura les capacités de guérir.



A chacun son naturopathe

La naturopathie se base sur de grandes lois thérapeutiques ainsi qu’un ensemble de techniques naturelles afin d’aider l’organisme à conserver ou à retrouver la santé. Un naturopathe bien formé dispose de nombreuses connaissances pour aider au mieux la personne qui le consulte. En revanche, chaque naturopathe dispose de ses propres spécificités. Il a la possibilité d’utilisé la totalité des techniques acquises ou de n’en utiliser que certaines. Il peut aussi spécialiser dans des méthodes appropriées afin d’étendre ses connaissances.

Le naturopathe peut, s’il le désire, rester généraliste en thérapie naturelle, voire se spécialiser en certaines techniques ou solutions naturelles, il devient alors un naturopathe spécialiste.Ainsi deux naturopathes sortis d’une même école reconnue travailleront probablement de manière différente en cabinet. La meilleure ou la moins bonne manière de travailler n’existe pas, seule l’affinité entre la naturopathe et son client importe.

Rappelons que chaque individu est différent, réagit de manière différente à certains soins. Certaines techniques seront ainsi plus adaptées pour certaines personnes qu’à d’autres.

Malgré un tronc commun, la multitude de manières de travailler la naturopathie est probablement l’une des causes des avis très divergents sur cette thérapie. Par exemple, une personne ventera les bienfaits de la naturopathie une expérience vécue en consultation, liée à l’analyse de son iris lui permettant de déceler un élément clé de son mal-être quotidien. Une autre personne vivra une expérience complétement différente chez un naturopathe ne pratiquant pas l’iridologie (analyse de l’iris), mais s’appuyant principalement sur les émotions, lui conseillant certains exercices avisés et des solutions complémentaires comme les fleurs de Bach ou les bourgeons. L’utilisation de la naturopathie peut donc être très variée d’un thérapeute à un autre, même si les fondements et la manière de raisonner restent similaires.

 

Quelles techniques le naturopathe utilise-il ?

Dix techniques « officielles » sont utilisées en naturopathie :

  1. L’alimentation : ou comment converser ou retrouver une hygiène nutritionnelle adaptée à notre organisme
  2. La psychologie : ou comment gérer nos émotions via différentes techniques naturelles
  3. L’activité physique : ou comment entretenir et stimuler notre organisme quotidiennement
  4. L’hydrologie : ou comment utiliser l’eau de manière thérapeutique
  5. L’utilisation de plantes (phytothérapie, gemmothérapie, aromathérapie…) : ou comment utiliser les plantes pour drainer et revitaliser l’organisme.
  6. à 10 : Les techniques manuelles (massage…), réflexes (réflexologie…), respiratoires, vibratoires (couleurs, lumière) et énergétiques qui viennent compléter l’action thérapeutique.

Comme nous l’avons dit auparavant, ces techniques peuvent être complétées par d’autres complémentaires liées au thérapeute.



Médecine conventionnelle (ou allopathique) et naturopathie : que choisir ?

Ces deux méthodes ne s’opposent nullement, elles sont complémentaires.
Il est classique d’entendre de nombreux débats opposant naturopathie et médecine conventionnelle :

  • la naturopathie n’utilise que des remèdes traditionnels et ne prend pas en considération le progrès médical
  • la naturopathie est une anti-médecine conventionnelle

Il est nécessaire de rectifier certaines vérités :
Si la naturopathie a une approche différente pour aider l’individu, elle n’est pas en opposition à la médecine conventionnelle, qui brille par ses technologies chirurgicales et chimiques. Cette opposition mercantile ressemble au débat du XXIème siècle sur la pollution et la sauvegarde de la nature. C’est l’association des deux approches thérapeutiques qui fera avancer la santé de l’homme, notion que les suisses ont parfaitement intégrée depuis bien longtemps.

Un point commun primordialL’objectif principal est d’aider l’individu à retrouver la santé.

Les principales différences de points de vue entre médecine généraliste et naturopathe :

  • Le naturopathe prend en considération l’individu dans sa globalité. Les symptômes sont importants mais la prise en compte de l’individu dans sa globalité l’est tout autant. Le médecin généraliste va principalement prendre en compte les symptômes qui vont lui permettre d’établir un traitement rapide.
  • Le naturopathe va relancer l’organisme pour lui redonner les éléments nécessaires pour être capable de recouvrer la santé. Le médecin généraliste va plus souvent combattre l’agent pathogène avec des médicaments « anti», comme par exemple anti-inflammatoire, antibiotique, antiviral, plutôt que d’apporter à l’organisme les clés pour se défendre et combattre par lui-même.
  • Le naturopathe propose des solutions et des soins naturels alors que le médecin généraliste utilise souvent des médicaments de synthèse issus de la chimie ou du génie génétique pour contrer le symptôme.
  • D’immenses progrès ont été apportés à la santé de l’homme par la médecine conventionnelle, ceux-ci sont essentiellement liés à la technologie scientifique, comme dans le domaine chimique, de la radiologie, de la fibre optique, de la microscopie, de l’anatomo-pathologie, pour n’en citer que quelques-unes sans oublier la chirurgie. Ces technologies exceptionnelles nous font parfois oublier que l’homme est au centre du débat, ce qui oriente aujourd’hui vers une médecine technologique dépourvue du sens humaniste, que recherchent de plus en plus les clients.
  • Le naturopathe essaie de responsabiliser l’individu. Il peut certes conseiller des compléments alimentaires pour l’aider temporairement, mais il a surtout un rôle de conseiller pour redonner la main à l’individu sur sa santé (nutrition, gestion des émotions…). La personne redevient acteur de sa santé.
  • En France, la formation entre ses deux professions est très différente. Même si de nombreux pays européens et américains reconnaissent la naturopathie en tant que profession médicale, ce n’est pas le cas de la France. De ce fait, aucune obligation n’est à ce jour appliquée en termes de durée, de qualité des formations de naturopathe. La qualité de ces formations est donc très variée. L’organisme FENA tend à amener un groupement d’écoles sur un cursus commun de connaissances dans le domaine.

Malgré ces approches différentes un point commun primordial est à ne pas négliger :  L’objectif principal est d’aider l’individu à retrouver la santé.
Chacune de ces thérapies disposent d’avantages, elles sont donc complémentaires. Les lier serait la solution, comme l’ont déjà compris de nombreux pays.

    • La naturopathie permet d’améliorer l’individu dans sa globalité sans effet iatrogène. Elle travaille en partie sur la prévention qui permet à l’organisme de se renforcer pour prévenir les problèmes futurs. Elle responsabilise l’individu face à sa santé.
    • La médecine conventionnelle permet d’élucider les diagnostics complexes, et dans les cas d’urgence de résoudre les pathologies graves et de sauver des vies humaines.
    • Travailler conjointement devrait être la solution d’avenir pour la médecine de demain, par exemple, cela permettrait de renforcer naturellement l’organisme, outil indispensable à la médecine allopathique.

 

Dans quel cas consulter un naturopathe ?

La consultation naturopathique s’adapte à un grand nombre de personnes. Si vous désirez préserver votre santé, ou souhaitez résoudre des problèmes de santé ou vous accompagner en complément de la médecine allopathique ; la naturopathie peut vous apporter les réponses souhaitées.

Pour avoir une liste plus exhaustive de motifs de consultation, suivez ce lien : quand consulter un naturopathe ?

Rédacteur:

Victor Ledoux
naturopathe Lille

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 × 10 =


Fermer le menu